JS AUDUN…AU FEMININ

Fondée en 1919, la Jeunesse Sportive Audunoise du président Jean Pierre Welscher est un club du district de Moselle qui a créé cette saison avec Miguel Contreras et Pierre Dostert, la section féminine en catégorie U16F.

Pour leur première saison, elles sont championnes de futsal. La saison dernière, les joueuses qui évoluaient dans un autre club, avaient gagné la coupe de Moselle U15F

Cette saison, elles sont de nouveaux finalistes de la coupe de Moselle U16F féminine à 8, mais elles se sont inclinées au penalty 6-5 face à Algrange.

18670897_372533133148544_8948244368876439974_n
Jeunesse Sportive Audunoise.

Miguel Contreras est un ancien joueur du Luxembourg ayant évolué au haut niveau Luxembourgeois et il transmet son expérience et ses valeurs aux joueuses.

Un exemple des valeurs transmises aux joueuses, même en cas de défaite comme en cas de victoire, elles font une haie d’honneur à leur adversaire.


18624829_10209336714750061_921874606_n
Après match lors de la victoire 1-2 à Thionville en championnat.

C’est à Audun , dans ce club qui se féminise, que nous avons retrouvé notre ami John Ricotta que nous vous avions présenté dans un précédent article. Il revient pour nous sur son arrivée à la JSA et sur le futur projet de création d’une équipe U18F.

Bonjour à tous, Je m’appelle John Ricotta, cela fait quelques saisons que je suis dans le football féminin, je suis passé dans certains club en Lorraine et cela reste du passé. Maintenant je suis là pour avancer, mais je veux tout de même dire que mon passage au RFCU Luxembourg avec l’équipe dames D1 reste le meilleur de mes souvenirs.

Depuis maintenant un peu plus d’un mois, j’ai rejoins le club de Audun Le Tiche, club où je suivais déjà le travail des coachs Miguel, Pierre et également les joueuses qui me plaisaient. Après un contact avec Miguel, je suis allé visualiser une séance d’entraînement où j’ai de suite accroché en voyant les joueuses concentrées, travaillant très bien et le projet présenté m’a convaincu de les rejoindre.

18624835_10209336715030068_1177273523_n
Miguel Contreras et John Ricotta avant le dernier match de championnat U16F à Fontoy.

Miguel Contreras et Pierre Dostert, en charge de la section féminine du club, sont arrivés en début de saison à Audun avec les joueuses U13-U16. Elles se sont qualifiées pour la phase finale de le coupe de Moselle où j’ai eu la chance d’être présent. Ma première finale avec eux la deuxième arrive mi-juin prochain car elles ont fini première de leur groupe en championnat phase haute U16F et iront donc défier deux autres équipes pour le titre de championne.

18624822_10209336712670009_651572843_n
Premier tournoi sur les installations de l’ancien club de John, le RC Luxembourg.

Elles auront le privilège de participer au tournoi internationale BARCELONA GIRLS CUP le mois prochain, le staff à fait un travail formidable durant toute la saison avec les joueuses car certaines ont eu la chance de pouvoir passer des tests pour intégrer des clubs du plus haut niveau français, on le sait, toutes ne sont pas prises mais elles continuent à travailler car sans travail, on arrive à rien, ainsi pas moins de quatre joueuses ont eu la chance d’être sélectionnées en détection de la ligue lorraine de football. La preuve une fois de plus que le travail paie toujours.

Le projet que le staff m’a présenté est un beau projet et nous travaillons actuellement dessus avec la création pour la saison prochaine d’une équipe U18F ainsi que séniors.  La saison prochaine, je prendrai en charge l’équipe U18 avec Pierre et Miguel, Micka qui a rejoint aussi le staff, s’occupera de l’équipe séniors. Les profils de joueuses que nous recherchons sont des filles avec un bon état d’esprit, une bonne mentalité et un esprit de compétition développé.

BZ3B6393_GF_GF_GF
Photo de John avec une ancienne joueuse Kyra , qui évolue maintenant à l’AS Nancy-Lorraine.

Je suis un battant et j’aime gagné, mon but n’est pas de faire du volume mais d’avoir un effectif de qualité et que les joueuses adhèrent à notre projet, nous irons chaque week-end, tournoi ou autre manifestation honorer le blason de la JSA.

Ma saison parfaite serait de faire une très bonne saison avec les U18F, et que les séniors accèdent à la DH et enfin que les U16F continuent de gagner contre toutes les équipes. Nous voulons remporter le maximum de titres avec les féminines du club, toutes catégories confondues et toujours ENSEMBLE !

18643622_10209336714950066_954860158_n
Première finale avec les U16F perdue le 20 mai dernier lors de la coupe de Moselle face à Algrange.

Pour finir je voudrais vous remercier pour l’intérêt que vous m’avez porté ainsi qu’à notre club, faire un big up au staff de la JSA, Miguel Contreras, Pierre Dostert, Christophe Guidarini, Micka Phulpin, au comité directeur, à tous les parents des joueuses qui m’ont superbement bien accueilli lors de mon arrivée et qui sont là chaque week-end, notre premier fan club et pour finir, mes joueuses actuelles que je n’oublie pas. Vous êtes là et serez toujours là!!!

Je souhaite également à Chiara, Orlane et Kyra de réussir dans vos projets et d’aller le plus loin possible, toutes les filles qui ont passé les tests pour Metz et Nancy, ne lâchez rien comme je dis toujours « Never Give Up » et ensemble on ira loin !

16864542_325265367875321_2886025786627195530_n
Toutes les infos sur le projet.

Maintenant, vous connaissez tout du projet sportif de ce club féminin en devenir à Audun la Tiche…

Auteur: Manu Cahu

Photos: René Bach

UNE PLACE POUR DEUX

C’est le samedi 10 juin 2017,  à 19h,  au stade des Grippeaux de Parthenay, que se déroulera l’épilogue du championnat district féminin à 11  Deux-Sèvres, Vienne. Une finale pour une accession en DHR entre 2 équipes des Deux-Sèvres, les sudistes de Niort St Flo et les nordistes du Thouars Foot79.

Nous ne pouvions pas passer à coté des stats concernant ces deux équipes tellement elles ont affolé leur poule respective.

Niort St Flo tout d’abord, 14 matchs pour autant de victoires, 83 buts pour et seulement 5 buts encaissés.

18362504_10211275316110352_478297597_o
L’Union Athlétique Niort St Florent 2016/2017.

Thouars Foot79, 14 matchs avec 12 victoires, 1 nul pour une seule défaite, 85 buts pour et seulement 13 buts encaissés.

15403844_181539642316821_249984547609963923_o
Thouars Foot79  2016/2017.

Deux équipes dont l’histoire est en cours d’écriture.

Niort St Flo, une équipe créée cette saison avec une solide base de joueuses issues de DH et venues du club Niortais des chamois. Les joueuses ont suivi leur ancienne coach Amandine Miquel dans le but de monter ce projet d’équipe féminine à St Florent, avec pour objectif de monter dès la première année. A l’inter-saison, Amandine Miquel quitte le club de St Flo pour coacher le club historiquement féminin de Reims en D2 nationale. C’est Philippe Guillon et Valérie Grégoire qui reprenne le flambeau à St Flo. Malgré la distance, Amandine Miquel suit toujours ses anciennes joueuses dans leur fin de saison.

Thouars Foot79, une jeune équipe également qui joue sa deuxième saison et si l’an passé les objectifs étaient de découvrir le championnat district à 11, cette année les joueuses de Benjamin Charuault ont ce but de monter en DHR. Le parcours en coupe de France et les trois confrontations face à des DH, soldées par deux victoires et une défaite, leur a permis de prendre de l’expérience face à des joueuses d’un niveau supérieur.

Nous avons donc demandé aux deux capitaines, Aurélia Guillon pour Niort St Flo et Angèle Souchet pour le Thouars foot79, de donner leurs sentiments sur cette saison, sur leur équipe et sur cette finale.

18362763_10211275316030350_1456319281_o

Aurélia Guillon: « La section féminine a été créée cette année au sein du club de l’Union Athlétique Niort Saint Florent. Durant cette saison, nous avons été accompagné tout d’abord par Amandine Miquel, qui a ensuite été sollicitée par le club de Reims pour entraîner l’équipe féminine qui évolue en Division 2 National. Ensuite Philippe Guillon a repris les rênes accompagné de Valérie Grégoire. La saison n’a pas toujours été simple, il a fallu jongler entre les blessures et notre effectif restreint. Mais nous avons su être solidaires et s’investir quand il le fallait pour réussir notre sans faute en championnat. Nous sommes fières de ce parcours et nous espérons que cette finale soit en notre faveur, afin de promouvoir notre section féminine et attirer de nouvelles joueuses, pour grandir au sein de ce club qui nous soutient et qui a fait de son mieux pour nous accueillir. Cette finale s’annonce serrée contre une belle équipe de Thouars qui a fait de bons résultats en championnat et un beau parcours en coupe de France. Nous savons qu’elles ont des attaquantes rapides dont Anaïs Dupont avec qui certaines filles ont déjà joué. Rendez-vous le 10 juin pour une belle rencontre de football féminin ! »

bz3b5427

Angèle Souchet: » Concernant la saison que l’on vient de passer (et qui se termine aujourd’hui pour le championnat) on a pris du plaisir à jouer et on a appris à mieux se connaître sur le terrain. En revanche, les forfaits et le manque d’équipe en district nous ont un peu blasé. On est une équipe qui aime jouer, peu importe les circonstances on aime jouer. Dans l’équipe, on a de vrais atouts, le premier est qu’on est plus qu’une simple équipe sur le terrain, en effet on passe du temps ensemble au stade mais aussi en dehors, on s’entend vraiment bien et je crois que c’est l’un de nos points les plus forts. Après c’est clair que techniquement on a de très bonnes joueuses et on mérite de monter pour le parcours qu’on a fait cette année, pour l’équipe et pour Benjamin. On aimerait voir autre chose d’un point de vue du jeu que ce qu’on connaît en district. Je pense qu’on en est clairement capables si on met toutes les chances de notre côté. Cette finale on l’attend avec impatience et on donnera tout ce dont on est capable! »

Alors que dire de plus si ce n’est en conclusion que le 10 juin prochain sera une soirée de pure football féminin. Ces deux équipes sont toutes les deux méritantes de par leur travail, leur résultat et de par l’état d’esprit montré tout au long de cette saison par ces clubs Deux-Sèvriens.

Nous espérons qu’un maximum de supporters sera présent à Parthenay afin de soutenir ces féminines qui chaque jour luttent pour développer leur sport.

Crédits Photos: Niort St Flo et Manu Cahu Foot’Belles.

Auteur: Manu Cahu.

La relève des rouges et vertes

Il y a toujours des moments historiques dans la vie des clubs et pour les 20 ans d’existence de l’Entente Sportive Saint Cerbouille, l’Histoire avec un grand H a voulu que l’on assiste cette saison, à la création de la première équipe féminine jeune, catégorie U14/U17.

BZ3B1706-1_GF_GF_GF
Les U14/U17de l’Entente Sportive Saint Cerbouille.

L’ Entente Sportive de Saint Cerbouille possède déjà une équipe senior de football féminin depuis maintenant quelques années. Dans un premier temps en football à 8 où elles ont tout remporté, notamment l’an passé avec le doublé coupe championnat et depuis cette saison en football à 11 où elles font leur apprentissage sur grand terrain.

Mais il manquait la création d’une section jeune pour compléter l’organigramme des équipes féminines de ce club. Le football féminin est en plein essor et il était de la volonté des deux co-présidents, Frédérique Diguet et Yannick Raimbault, de conserver les jeunes féminines au sein du club. C’est en toute logique que la tache a été confiée  à Benjamin Merceron, actuel coach des féminines séniors, assisté dans ces fonctions par Olivier Ratron.

BZ3B1693-1_GF_GF_GF
Benjamin entouré de ses U14/U17

Les objectifs de Benjamin concernant cette première saison sont basés sur quatre éléments clefs suivant:

Sur un plan technique, il faut apprendre les bases simples du football, c’est pour cette raison que l’équipe U14/U17 n’a pas été inscrite en championnat dès le mois de septembre.

BZ3B1789-1_GF_GF_GF

Sur un plan tactique, c’est le même discours, il faut apprendre les bases de ce sport, les différents postes, ainsi que les interactions entre les joueuses.

BZ3B1846-1_GF_GF_GF

Sur un plan physique, il faut mettre le maximum de joueuses au même niveau, certaines ne faisant pas de sport. Elles doivent retrouver une condition physique et résister à la répétition des efforts.

BZ3B1771-1_GF_GF_GF

Sur un plan mental, elles doivent créer un groupe, une cohésion car la majorité n’a jamais fait de sport collectif. Chacune doit trouver sa place dans l’équipe.

BZ3B1905-1_GF_GF_GF

Enfin au final, viendra le plus important, le plaisir de s’entrainer et de jouer ensemble vers un objectif commun.

BZ3B1762-1_GF_GF_GF

C’est lors d’une rencontre de championnat U14/U17 qui les opposait à l’USM Lusignan FC que je suis allé à la rencontre de Louane, Laurine, Clémence, Margot, Lola, Leslie, Chloé, Charline et Manon.

BZ3B1947-1_GF_GF_GF

Et ce fut une bonne surprise. Les adversaires du jour avaient la possibilité de faire tourner leurs joueuses alors que les rouges et vertes n’étaient que huit. Qu’à cela ne tienne, l’envie, la volonté et la résistance physique était là.

BZ3B1867-1_GF_GF_GF

Après avoir mené la première période 2 à 0, la fatigue s’est fait ressentir et les joueuses de Lusignan en ont profité pour inscrire 3 buts consécutivement… Le score est de 2 à 3 pour les visiteuses. C’est dans ces moments là que nait l’esprit d’équipe et que la volonté ou pas d’aller de l’avant se fait ressentir…

BZ3B1754-1_GF_GF_GF

C’est avec beaucoup de tempérament et en ne lâchant rien que les jeunes féminines de Saint Cerbouille ont trouvé le chemin des filets. L’égalisation arrive juste avant la fin du temps réglementaire mais elle était amplement mérité aux vues des efforts fournies par cette équipe.

BZ3B2103-1_GF_GF_GF

Comme Benjamin nous l’expliquait, le plaisir arrive à la fin et la joie suite au coup de sifflet final laisserait presque croire qu’elles ont gagné…nul doute que cette rencontre appellera des victoires futures.

BZ3B2100-1_GF_GF_GF

Si vous souhaitez rejoindre les U14/U17 de l’Entente Sportive de saint Cerbouille, n’hésitez pas à contacter Benjamin Merceron par mail benjamin.merceron@hotmail.fr ou au 06.45.77.11.52.

Auteur et crédit photo: Manu Cahu Foot’Belles.

Le fabuleux destin de Jessica Babin…

15110878_10207549471075022_175247523368509779_o
Jessica Babin en championnat district

Dans Foot’Belles, nous aimons mettre en lumière des femmes devenues footballeuses tardivement alors que rien ne les prédestinaient à l’être… Ce billet a pour but de faire prendre conscience aux femmes qu’il n’est jamais trop tard. D’ailleurs ne dit on pas « mieux vaut tard que jamais ». C’est pour cette raison que nous avons donné la parole à Jessica Babin, une jeune joueuse du Thouars Foot79.

Son parcours sportif et familiale, sa vision du football en général, la façon dont elle est venue vers ce sport, en bref, elle n’aura plus aucun secret pour vous à la fin de ces quelques lignes.

Jeune maman de 29 ans et issue d’une famille où le football est un sujet récurant des repas dominicaux, chez les Babin, on vit football…Ces trois frères sont passés par le club du Thouars Foot79. Certains supporters se souviennent encore des grandes heures du club thouarsais et d’un joueur nommé Anthony Babin. Même son papa a joué au football. Elle sourit en repensant aux confrontations entre le PSG et l’OM, des discussions très partagées entre les membres de la fratrie auxquelles elle ne prenait pas part, au contraire elle a toujours regardé cela d’un œil amusé.

Vous comprenez donc qu’elle en soit arrivée au football…mais Rome ne s’est pas construit en un jour et le ballon rond va mettre du temps avant d’être frappé par ses crampons.

Dès l’âge de 4 ans, Jessica est inscrite dans un club thouarsais de gymnastique. Elle y apprend la pratique de différents agrès ainsi que la rigueur de l’effort physique. Puis à l’âge de 11 ans, elle change complètement d’univers et se dirige vers le ping-pong, elle décrochera même un titre de championne départementale…Vous vous dites que ces deux sports sont à l’opposé l’un de l’autre, alors c’est sans connaitre ce qu’elle fera en UNSS au lycée, car Jess enchaine avec le volley-ball…

Et oui cette jeune femme, au choix sportif très éclectique, a besoin de dépenser son énergie…elle ne le sait pas encore mais il y a un sport fait pour elle!!!

15000720_10207494468539993_5717722180233254494_o
En Coupe de France, Benjamin Charuault, son coach .

Les années passent, Jessica est devenue maman. Seule pour élever Kayla, elle lui consacre tout son temps…Voilà presque 10 ans qu’elle ne pratique plus de sport de manière régulière et elle ressent un manque…Kayla a aujourd’hui 8 ans et Jessica commence à penser à elle. C ‘est une maman poule mais malgré le lien fort qui l’unit à sa fille, elle souhaite que l’une comme l’autre puissent s’épanouir dans une activité. Si Kayla a trouvé son exutoire, Jessica, elle, cherche toujours un moyen de se dépenser et de s’évader du quotidien.

Mai 2016, elle s’inscrit avec des amis et de la famille au tournoi mixte de football de Louzy. A sa grande surprise, elle se retrouve à jouer un match face à une équipe composée des féminines du Thouars Foot79. Pour l’anecdote, elle perdrait au pénalty mais en ayant marqué le sien.

C’est alors que Pauline, une de ses amies déjà joueuse à Thouars, lui propose de venir aux entrainements de football.

Elle accepte de venir et c’est rapidement qu’elle décide de signer sa première licence de football à 29 ans.

15110360_10207494447339463_2088903570729889475_o
Échauffement d’avant match

Dans un premier temps, Jess observe avant de s’intégrer. Elle craint d’être trop vieille pour ce groupe de jeune., la peur du décalage mais c’est justement cet écart d’âge qui lui permet de prendre du recul sur sa situation vis à vis des jeunes. Les entrainements se passent et la progression est assez rapide, on peut dire qu’elle était faite pour ça.

Enfin, elle a trouvé son exutoire, elle s’épanouit totalement et sa volonté de s’améliorer grandit au fil des séances. Retrouver les copines, progresser, se découvrir, se vider la tête et oublier le quotidien, ce sont toutes ses émotions que lui procure le football…Mais le football va lui en offrir une plus grosse… Nous sommes en Coupe de France, nous sommes au terme d’un match long et compliqué que les thouarsaises ont bien négocié face à la DH de Châtellerault, il reste 10 min à jouer quand Jessica rentre enfin…elle qui a attendu pendant 80 min, elle qui a stressé en se demandant si elle allait jouer…le challenge est grand mais elle va le relever avec panache…sur un de ces premiers ballons, elle se retrouve devant la portière châtelleraudaise, elle contrôle et frappe…c’est le but…

15003220_10207494476620195_5974282770970986767_o
Le but en Coupe de France face à Châtellerault

L’émotion est énorme pour Jess. Elle nous a confié qu’elle était très fière car ses parents étaient présents. « Quoi de plus beau que de ressentir la fierté de son papa,  de son grand frère et de voir des étoiles dans leurs yeux … »

14990997_10207494477820225_1051708897521303380_o
La joie de la  buteuse

Sur son évolution personnelle, elle est consciente de ses lacunes. Pour sa première année, elle n’avait rien imaginé de bien précis mais pour la saison prochaine elle souhaite augmenter son endurance, sa vitesse et perfectionner sa technique. Du haut de ses 1M51, elle a tout d’une grande. Certes sa technique et son endurance sont à perfectionner mais c’est néanmoins une joueuse pleine de qualité. Elle possède une bonne vision du jeu, beaucoup d’énergie et d’engagement. Ces petits plus font d’elle une joueuse difficile à passer et à jouer.

Quand elle revient sur son poste de milieu droit, elle nous explique que plus la saison avance et plus elle adore sa place. Les matchs à la télévision qu’elle regarde avec ses frères et son papa lui ont permis de mieux comprendre ce que son coach attend d’elle quand il l’a replace.

15235554_10207590873670061_995668561077157839_o

Nous lui avons demandé si elle avait un joueur ou une joueuse référence, ainsi qu’un club. Jessica n’a ni club ni joueuse dont elle soit fan, juste un petit faible pour Griezmann,  pour son jeu mais aussi pour une autre raison que nous ne divulguerons pas (MDR).

Elle nous a confié que le football est pour elle un moyen de se dépenser et de penser à autre chose…elle se sent loin du football business où le fric domine le jeu. Les guerres de supporters lors des gros matchs ou classico lui passent au dessus également. Elle préfère ne voir dans ce sport qu’un moyen de s’épanouir personnellement. Le football juste pour le jeu et rien d’autre. C’est comme le match où elle a marqué, elle était fière mais la finalité reste le collectif avant tout…

bz3b5427_gf_gf_gf
Le collectif Thouarsais

Kayla peut être fière de sa maman. Les discussions du dimanche sont toujours basées sur le football mais maintenant, dans la famille Babin, on parle surtout des matchs de Jess…

Auteur et crédit photo: Manu Cahu Foot’Belles

La folle semaine des Thouarsaises

Il y a 8 jours les féminines du Thouars Foot79 remportait le match face au FC Fontaine le Comte sur le score de 4-0. Comptant pour la 6ème journée, cette rencontre permettait aux joueuses de Benjamin Charuault de redescendre sur terre suite à la belle performance en Coupe de France. Un bon moyen de reprendre le rythme du championnat.

Malgré un score honorable, ce fut chose difficile tant les esprits étaient restés au match précédent mais le coach a su recadrer ses joueuses à la mi-temps et repartir de l’avant.

BZ3B5180-1_GF_GF_GF.jpg
le but de Mélanie Pichot-Biardeau

Jeudi 24 Novembre, nous étions connectés sur FFF TV afin de suivre le tirage de la Coupe de France. Les Thouarsaises faisaient parties du chapeau C et elles avaient la possibilité de recevoir une D2 lors du 1er tour fédéral.

Malheureusement le sort en a décidé autrement, ce sera encore une DH, issue de la ligue aquitaine, l’ES Eysines, un club de la périphérie Bordelaise. Le match se tiendra le 11 décembre à 14H30 sur la pelouse du stade Philippe Morin de Thouars.

15228049_10207591285080346_587221304_n
affiche réalisée par Mélanie Morel.

Le club avait su rassembler un maximum de supporters au tour précédent, espérons qu’il y aura encore plus de monde pour suivre ce nouveau pas dans l’histoire de la Coupe de France et du football féminin.

Hier après midi, l’équipe 2 des féminines U14/U17 a brillamment remporté son match face au FC  Loudun sur le score de 1-3, une victoire à l’extérieur toujours encourageante pour la suite du championnat.

De son coté l’équipe 1 des féminines U14/U17 se déplaçait sur les terres de l’UES Montmorillon. Score final 0-0 mais la bonne nouvelle est que cette équipe monte au niveau régional.

_dsc0004-1_gf_gf_gf
Féminine Thouarsaise U14/U17

Nous en saurons plus en décembre lors de la formation de ces nouvelles poules. Mais il y aura surement dans cette fin de saison des Thouars Foot79 vs Asj Soyaux Charente.

L’avenir et la formation des jeunes féminines au Thouars Foot79 ne cessent d’évoluer vers les plus hauts sommets.

Ce dimanche, les féminines ont clôturé cette folle semaine par un derby chez les voisines de l’ES St Cerbouille. C’était l’occasion de mettre des concurrentes directes hors de portée au championnat district à 11.

BZ3B5542_GF_GF_GF.jpg
Hélène De Sousa auteur d’une excellente partie

Les Thouarsaises n’ont pas manqué leur match , elles ont ouvert rapidement le score avant d’être remontée tout aussi rapidement sur penalty.Mais malgré 10 premières minutes parties sur un bon rythme, le match n’a pas eu lieu, les thouarsaises alignent 3 buts rapidement et le score à la pause est de 1-4 en faveur des visiteuses.

BZ3B5676_GF_GF_GF.jpg
Marylou Diguet réalise un triplé .

Nous avons attendu un sursaut d’orgueil en deuxième période de la part des féminines de St Cerbouille mais il n’a pas eu lieu. Habituées aux victoires et aux titres ces dernières saisons en match à 8, il était écrit quelque part, qu ‘elles prendraient une leçon de football ce dimanche.

BZ3B5555_GF_GF_GF.jpg
Hélène De Sousa et Anaïs Dupont sur le 1er but du Thouars Foot79

Score final sans appel 1-10, les quelques supporters thouarsais qui avaient fait le déplacement sont aux anges. Alors que le célèbre « Pilou Pilou….rouge et noir  » résonne dans les vestiaires de Cersay, le coach Benjamin Charuault pense déjà aux prochaines échéances…

Auteur et Crédit Photos: Manu Cahu Foot’Belles.

La belle his « Thouars » des féminines.

Il est 16h15 en ce dimanche 13 Novembre, et les féminines du Thouars Foot79 entre un peu plus dans l’histoire de la Coupe de France en remportant avec la manière, leur rencontre face à la DH du Stade Olympique de Châtellerault sur le score de 6 à 3.

C’est un match de fou auquel nous avons eu le plaisir d’assister, un de ces matchs dont seule la Coupe de France en à le secret.Cette coupe qui permet une fois par an au petit club sur le papier, de briller en allant chercher à battre une équipe classée au dessus. On appelle ça le frisson de la Coupe. Et le public venu en nombre pour assister à cette rencontre l’a eu ce frisson et ce, dès les premières minutes.

bz3b3720-1_gf_1_gf_gf
minute de silence en mémoire des victimes du 13 novembre 2015

A peine le temps de s’installer que Thouars ouvre le score par Marylou Diguet. Une action qui cueille à froid les pensionnaires de DH et qui a le mérite de donner tout de suite le ton à ce match. Châtellerault compte bien se faire respecter et les joueuses de la Vienne  commencent à prendre le jeu à leur compte. Les thouarsaises sont parfaitement en place et même si elles ne possèdent pas le ballon, elles arrivent néanmoins à contenir le danger.

Après plusieurs tirs captés par Sandra Poupeau, les filles du SOC trouvent enfin la faille et égalisent sur une frappe lobée de Kimberley Rivaud, qui passe juste sous la barre transversale de la portière thouarsaise.

BZ3B3764-1_GF_GF_GF.jpg
les joueuses du SOC après l’égalisation

Les joueuses de district de Thouars doivent réagir et la réaction ne s’est pas fait attendre.Mélanie Pichot-Biardeau récupère le ballon à l’entrée de la surface, de son pied droit elle repasse sur son pied gauche avant d’enchainer une frappe qui permet à Thouars de prendre l’avantage.

bz3b3789-1_gf_gf_gf
Une réaction de dépit sur le but de Mélanie Pichot-Biardeau

Le SOC est à terre et Thouars va enfoncer le clou avant la pause par Anaïs Dupont. Après avoir récupéré le ballon, elle remonte la moitié de terrain de Châtellerault pour gagner son duel face à Laurie Menanteau, la gardienne du SOC et ce malgré le retour de la défenseure centrale Inès Kefif.

bz3b3827-1_gf_gf_gf
Anaïs Dupont s’offre le plus beau des cadeaux d’anniversaire avec ce but

A la mi-temps, Thouars semble dominer son sujet et avec 2 buts d’avance on ne voit pas comment Châtellerault pourrait revenir.

Pour le moment le scénario ressemble à une bonne série TV mais il va basculer vers un bon film à suspens comme on les aime avec à la clef, un final en apothéose.

De retour sur le terrain, les châtelleraudaises n’ont pas du tout les mêmes attentions et le capital but de Thouars va fondre comme neige au soleil. A peine 1 minute après la reprise, c’est au tour de  Marie Chauvet de faire parler la poudre, 3 à 2 le SOC réduit l’écart.

Après 20 minutes d’asphyxie collectives, les joueuses du TF79 ont du rester aux vestiaires car il n’y a plus qu’une équipe sur le terrain. Châtellerault multiplie les attaques et ce qui devait arriver arriva, l’égalisation tant redoutée. Une nouvelle fois, c’est Kimberley Rivaud qui ramène l’espoir au sein du SOC. Les thouarsaises sont à terre mais elles ne sont pas abattues pour autant. Il reste une vingtaine de minutes à Thouars pour réagir et au fil du temps, les joueuses de Benjamin Charuault reprennent le dessus. Le retour sur le terrain de Angèle Souchet, va remettre l’équipe sur les bons rails.

bz3b3978-1_gf_gf_gf
Angèle Souchet TF79

En un quart d’heure, l’his « Thouars » s’écrit…

Partie à la limite du hors jeu, Marylou Diguet sur son coté droit remonte le terrain. Elle arrive à l’entrée de la surface et elle trompe une nouvelle fois la portière du SOC, d’un tir croisé…Le cuir roule dans le filet et les thouarsaises sentent bien que le cours du match est en train de bouger.La première banderille est placé.

bz3b3996-1_gf_gf_gf
le quatrième but signé Marylou Diguet sonne la délivrance

La belle histoire est complète lorsque Anaïs Dupont signe elle aussi un doublé…5 à 3, la deuxième banderille tombe et Châtellerault va boire le calice jusqu’à la lie.

Alors que Anaïs Dupont sort sous les applaudissements des supporters, Jessica Babin entre en jeu pour les 10 dernières minutes et c’est sur un de ses premiers ballons qu’elle donne le coup fatal aux châtelleraudaises. Cette fois c’est la mise à mort. Le scénario est parfait et le public en redemande.

bz3b4121-1_gf_gf_gf
Jessica Babin tout juste entrée en jeu signe le sixième but du TF79

Au coup de sifflet, les U19 qui viennent de gagner leur rencontre en gambardella, courent sur la pelouse avec les féminines afin de faire le célèbre » pilou pilou » chèr aux thouarsais. Une belle image de communion entre les joueuses et les joueurs d’un même club.

bz3b4199-1_gf_gf_gf
le célèbre « Pilou Pilou » thouarsais.

Une page d’histoire s’est écrit devant nous. Les féminines prennent racines au Thouars Foot79 et l’arbre n’ en fini pas de pousser…Prochain tirage le 24 novembre avec peut être à la clef un match face à une D2. En attendant les Thouarsaises vont reprendre le championnat district avec des étoiles pleins les yeux.

bz3b4013-1_gf_gf_gf
merci les filles…

Auteur et crédit photos: Manu Cahu Foot’Belles.